Le luxe français s’expose en Chine

Le Comité Colbert vient de lancer son premier portail en partenariat avec Sina.com (le plus grand portail chinois qui compte 600 millions de visites par jour) destiné principalement aux jeunes Chinois et qui se veut un « voyage virtuel interactif pour découvrir le luxe et la culture français ».



« Il s’agit du premier site internet de ce type. La 3D jusqu’à présent n’existe que pour les jeux vidéos, les films, mais il n’y avait aucun site en 3D », assure Elisabeth Ponsolle des Portes, déléguée générale du Comité Colbert.

On y trouve des objets, du savoir-faire…

Chaque maison a choisi ce qu’elle voulait mettre en avant. Et le résultat est absolument formidable parce que l’on passe d’un atelier de couture aux cuisines d’un palace, des caves d’une maison de champagne à l’élégance d’un magasin. On n’entre pas dans ce voyage par le nom des marques mais par des mots autour du luxe. Nous avons d’ailleurs travaillé avec des linguistes de l’université de Pékin pour offrir la traduction en idéogrammes la plus riche de sens. Nous avons imaginé la démarche la plus « acommerciale » possible, cette oeuvre est avant tout une occasion de nourrir un imaginaire.

Pourquoi une exposition virtuelle et non réelle?

Exposer physiquement les 70 maisons est toujours difficile. Et nous ne voulions pas nous limiter à Shanghai ou Pékin au moment où les villes des différentes provinces se développent à une vitesse incroyable.

Quel moteur de recherche utilisez-vous?

Sina.com, l’équivalent de Google pour la Chine. C’est un système qui offre une couverture fabuleuse, et l’exposition sera visible sur tout le territoire ou presque dès le 29 octobre, date à laquelle elle est inaugurée, simultanément à Pékin et à l’ambassade de Chine, à Paris.

Tout est écrit en chinois?

Oui, mais accessible aux gens du monde entier!

Pourquoi la Chine?

Parce que c’est le pays qui a aujourd’hui la plus forte croissance économique (autour de 10%). De plus, le désir de consommation y est très important et la Chine voit d’un bon oeil le luxe français parce qu’il est porteur d’une consommation de qualité. Nous sommes donc dans un parfait tempo! Aujourd’hui, toutes les maisons du comité, grandes ou petites, comprennent que le marché chinois leur est essentiel et que cela vaut la peine d’imaginer des actions collectives. C’est typiquement un marché où la démarche commune de 70 marques correspondant à des secteurs différents (mode, parfum, hôtellerie, arts de la table…) peut faire comprendre la richesse, l’histoire, l’émotion qu’il y a derrière cet univers. Les maisons ont d’ailleurs parfaitement saisi l’importance de cette démarche en Chine. C’est la première fois dans l’histoire de Colbert que toutes participent.

Imaginez-vous cette exposition itinérante en route, ensuite, vers l’Inde ou la Russie?…

Pourquoi pas! Parler collectivement du luxe à des cultures émergentes est selon moi une démarche très efficace, qui donne une image moderne et compétitive de notre univers. Et la Russie, l’Inde, les pays du Golfe sont aussi des régions très prometteuses.

source: l’express.fr
http://www.ccolbert.cn/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s